Historique de Co-labor

1983: les fondateurs ont commencé à créer du travail là où ils pensaient qu'il y en avait : dans l'entretien de jardins, car ce secteur était délaissé à l'époque par les sociétés d'espaces verts existantes surtout axées dans l'entretien de l'environnement (aménagement de sentiers de promenades, nettoyage de berges de rivières, entretien de plantations forestières, etc...)

1984: le Ministère de l’Emploi et du Travail accorde sur une période de 4 années le versement des indemnités de chômage pour l'engagement de chaque chômeur. Co-Labor connaît un succès rapide; au terme de la deuxième année: 12 emplois étaient créés pour des jeunes en difficultés. La gestion est encore assurée par des bénévoles.

A partir de 1985: ouverture de l'implantation route d'Arlon à Luxembourg, après Diekirch et Ettelbrück (magasin de vente pour objets en bois venant d'Ecosse ("TIM STEAD"). La même année, le Ministère de la Famille subventionne le projet à concurrence de trois salaires du personnel d'encadrement socio-éducatif. Co-Labor peut alors développer ses activités sur les bases d'une véritable entreprise.

En 1986: Co-Labor ouvre un secteur aménagement de jardins et de l'environnement ainsi qu'une pépinière. Pour pouvoir exercer des activités commerciales (incompatibles juridiquement avec le statut d'association agricole) Co-Labor crée une société coopérative "Co-Labor Marketing". Cette même année, le Ministère de l'Environnement et le Ministère du Travail assurent par convention un marché de gré à gré de modeste envergure pour des travaux forestiers. Ce qui permet de réaliser la création de plus de 25 emplois stables.
Les bases de Co-Labor sont ainsi jetées et cette jeune entreprise va développer ses activités. La phase de démarrage est caractérisée par un fort soutien de l'Etat qui permet à Co-Labor d'assurer la mise en place d'une entreprise de réinsertion socio-professionnelle.

1987: Transfert du siège de Diekirch vers Luxembourg-Ville

1990: Consolidation économique de l'entreprise en vue de stabiliser sa mission de réinsertion.

1993: Ouverture du magasin de fleurs FLORIBUS pour offrir un cadre de réinsertion aux femmes.

1994: Ouverture du magasin d'outillage UTILIA (réinsertion socio-professionnelle des personnes de plus de 40 ans) et projet pilote de compostage COMPO-SITUS.

1995: Premier changement de gérance et remaniement interne

1996: Fusion entre l'association agricole et la coopérative "Marketing"

1997: Stabilisation et amélioration de la gestion. Démarrage du programme "Recherche active d'emploi (RAE)".

1998: Projet pilote "De Grenge Kuerf": production et commercialisation de légumes biologiques pour fournir de nouveaux débouchés aux femmes rentrant sur lemarché du travail. Projet soutenu par le Ministère de la Promotion Féminine.

2006: Création à côté de la coopérative de l'asbl Co-labor pour épauler, le cas échéant, le travail socio-éducatif de l'entreprise.

2007: Projet pilote «Valobois»

2008: Projet européen «Bio-sol»

2010: Projet pilote: démarrage de la production fruitière bio

2013: Projet pilote « Holzmanufaktur » : démarrage de l’atelier de fabrication de mobilier pour l’extérieur

2015-2016: Déménagement à Bertrange et ouverture de notre épicerie bio et fleuristerie